logo-valerie-ruiz-wedding
a

Organisation

et

Coordination

de mariage

contact@valerieruizwedding.events
06 85 86 54 07

top

Valérie RUIZ WEDDING

couples de jeunes mariés hésitant entre les différents types de mariage, de cérémonie et de régime matrimonial

Quels sont les différents types de mariage ?

Il existe différents types de mariage et c’est tant mieux car il existe différents couples. Alors que pour nos parents, la norme était le passage à l’Eglise, désormais le champ des possibles s’est ouvert. Ainsi, la mariage s’adapte en fonction des volontés et des croyances de chacun. Quand on aborde les différents types de mariage, il est important d’étudier la question dans sa globalité. En effet, les possibilités sont multiples aussi bien pour la cérémonie de mariage le jour J, que pour le type de régime matrimonial. Ainsi, en fonction du couple que vous formez et de votre éducation religieuse, vous pouvez vous offrir une cérémonie de mariage qui vous ressemble. De même, selon votre métier, la constitution de votre patrimoine, votre exposition au risque, différents contrat de mariage sont possibles permettant de vous protéger, vous et votre partenaire de vie.

La première considération est d’ordre romantique, la seconde est nettement plus pragmatique. Toutefois, il est nécessaire de se pencher sur les deux questions, parce qu’un mariage, ce n’est pas que LE grand jour. C’est toute une vie à deux, avec les aléas qui font son charme.

Différentes cérémonies de mariage pour différentes convictions

Mariage civil

Le mariage civil est le mariage à la mairie. Célébré par le maire ou un élu habilité, c’est le seul mariage officiellement reconnu en France. Ainsi, quelque soit le type de mariage que vous souhaitez, le passage à la mairie reste un incontournable.

C’est donc un mariage laïque, et aux yeux de la loi, c’est tout ce qu’il vous faut pour être mariés. En ce sens, si vous ne souhaitez pas de cérémonie particulière, le mariage civil est suffisant.

Les mariages civils peuvent être célébrés n’importe quel jour, sauf les dimanches et les jours fériés. Si le passage à la mairie est la seule cérémonie que vous souhaitez, cela peut se faire en compagnie de vos proches. Vous célébrez ainsi votre union avec votre famille et amis, au même titre que les couples qui veulent s’unir lors d’une cérémonie religieuse ou d’une cérémonie laïque sur-mesure. Si vous ne souhaitez pas d’invités lors de la cérémonie civile, rien ne vous y oblige. Vous aurez a minima besoin de vos témoins, qui signent aussi les documents du mariage. 

Note intéressante : la mariage civil doit être célébré avant le mariage religieu. Vous pouvez soit le faire dans la même journée, soit plusieurs jours voire semaines avant. Par exemple, avec le Covid-19, nombreux sont les mariages qui ont été reportés à l’été 2021. Pourtant, une bonne partie des couples a quand même tenu à procéder au mariage civil. Ils seront donc officiellement mariés un an avant le jour des festivités. En choisissant cette option, vous pouvez profiter davantage de la fête, et vous éviter de courir.

Mariage religieu et cérémonie sur le lieu de culte

Très traditionnel, le mariage religieu reste une cérémonie importante pour un grand nombre de couples. En France, on a tendance à associer mariage religieu à passage à l’église. Héritage judéo-chrétien oblige. Toutefois, c’est en réalité valable pour toutes les religions. Ainsi une cérémonie religieuse est possible à la mosquée pour les musulman, à la synagogue pour les juifs et dans tous les lieux de cultes dédiés à chaque religion.

Chaque cérémonie de mariage religieu s’adapte aux traditions de chaque cultes. La seule règle en la matière est d’être d’abord mariés aux yeux de l’Etat. En effet, les cérémonies religieuses, tout comme les cérémonies laïques, n’ont pas de valeurs officielles. C’est l’occasion pour les futurs époux de se promettre leur amour aux yeux de leur dieu et de vivre un moment fort en émotions avec leurs proches. Les rites et coutumes rythment cette cérémonie, au gré des traditions de chaque croyance.

Mariage et cérémonie laïque

La cérémonie laïque séduit chaque année un peu plus de couples pour leur mariage. De moins en moins croyants et/ou pratiquants, les futurs mariés souhaitent quand même s’offrir une belle cérémonie romantique. Ils ont ainsi l’occasion de mettre en place leurs propres rites, à l’image de leur couple. Ils peuvent aussi procéder à leur échange de voeux et d’alliances. Ici, plutôt qu’un maire, un prêtre, un imam… Les amoureux peuvent choisir leur officiant. Ainsi, leur cérémonie peut être menée par un proche pour lui conférer une dimension personnelle, intimiste, ou bien par un officiant de cérémonie professionnel, qui saura vous accompagner tout au long de la préparation.

Dans tous les cas, les étapes de la cérémonie laïque sont libres. C’est donc elle qui offre le plus de place à la créativité. C’est l’occasion d’exprimer l’unicité de son couple, de faire vivre à ses invités un moment à l’image des mariés, voire même de les faire participer.

Différents régimes matrimoniaux pour gérer les patrimoines et les risques

Si la cérémonie de mariage est la preuve symbolique de l’engagement mutuel des mariés, le choix du régime matrimonial en fixe les règles. Différents régimes sont donc possibles afin de s’adapter aux situations personnelles de chaque couple.

La communauté réduite aux acquêts ou communauté légale

Le régime matrimonial de la communauté réduite aux acquêts et le régime matrimonial par défaut. C’est donc celui qui est appliqué lorsqu’aucun contrat de mariage n’est établi.

Dans ce cas, la situation est “simple” : tous les biens achetés pendant le mariage appartiennent aux deux époux.

La communauté universelle

Le régime de la communauté universel est le régime le plus “partageur”. Ainsi, tous les biens acquis avant le mariage, comme tous les biens achetés pendant le mariage, appartiennent aux deux époux. Cela inclus des successions, les legs, mais aussi les éventuelles dettes.

La séparation des biens

Le régime de la séparation des biens porte tout son sens dans son nom. Les biens de chaque époux ne deviennent pas des biens communs lors du mariage. Ainsi, tout ce que chacun possède avant le mariage lui appartient toujours entièrement. Tout comme les biens qui seront acquis pendant le mariage.

Seul la résidence des deux époux fait exception. Ainsi, pour la mettre en vente, il est nécessaire d’avoir l’accord des deux parties, quand même elle n’appartient qu’à un seul des mariés.

Sachez toutefois que la séparation totale n’est pas obligatoire. Il est possible de choisir d’ajouter des clauses qui déterminent quels sont les biens communs.

La participation aux acquêts

Ce régime matrimonial est un régime hybride. Il s’inspire à la fois du régime de la séparation des biens et de la communauté.  Ainsi, pendant le mariage, les époux vivent comme sous la séparation des biens. Chacun dispose de ses propres possessions. En revanche, en cas de dissolution du mariage, la richesse du couple est répartie équitablement.

Pour connaître tous les tenants et aboutissants de chaque régime matrimonial, il est recommandé de faire appel à un notaire. Il permet de déterminer le régime le plus adapté à la situation des futurs époux et éventuellement de prévoir des clauses spéciales.

Quoi qu’il en soit, le régime matrimonial choisi pour le mariage n’est pas nécessairement définitif. Il peut être amené à évoluer pour s’adapter aux changements dans la vie du couple et protéger aux mieux les deux parties.